Rotax approuve le Super Carburant SP95 E10

Dans son document du 7 avril 2008 (09102 - SI-912-016 R1 - SI-914-019 R1) dont le contenu technique est approuvé conformément à la DOA n° EASA.21J.048, le motoriste autrichien Rotax mettait en garde contre l'utilisation de carburants contenant plus de 5% d'alcool (éthanol-méthanol).
Plus explicitement, il était écrit ''... d’une manière générale, les transporteurs d’oxygène (additifs à base d’alcool) doivent être évités.
Les carburants contenant plus de 5% d’alcool ne doivent pas être employés.
La vérification de la teneur en alcool du carburant est le seul moyen de s’assurer avec certitude que votre carburant est adapté à votre moteur ROTAX®...''.
La mise en garde s'appuie sur un tableau recensant les raisons de cette contre-indication :

  • ''...l’alcool attire l’eau, ce qui a pour effet le débordement des séparateurs de dépôts (par exemple dans le réservoir de carburant), le bouchage des filtres et la réduction du débit de carburant...''
  • ''...l’alcool fait directement obstacle à la lubrification ... l’alcool peut causer des dommages au moteur...''
  • ''...l’alcool contient de l’eau qui peut, lorsque le moteur est à l’arrêt et stocké, entraîner une corrosion de pièces essentielles telles les tourillons et manetons de vilebrequin avec leur coussinets, ainsi que les paliers de bielle avec leurs coussinets. Les paliers seront rapidement hors d’usage une fois que la corrosion aura commencé son oeuvre...''
  • ''...l’alcool et l’éthanol attirent et retiennent l’eau ; lorsque la température est basse, cette eau peut geler sous l’effet de la carburation ; l’eau diminue le point de vaporisation du carburant et peut causer un phénomène de percolation (vapor lock) ; l'eau peut être indétectable dans le circuit de carburant...''
  • ''...l’alcool est un solvant qui peut détacher les dépôts présents dans le circuit de carburant, puis les entraîner dans les filtres ou dans les carburateurs...''

''...l’alcool diminue la richesse du mélange et peut augmenter les températures des gaz d'échappement (EGT)...''. Notons que le motoriste déconseille ou conditionne l'usage de l'essence AVGAS 100LL, décrivant avec précision des problèmes d'encrassement ou de surchauffe ponctuelle.

Jusque là, on a compris et on prie pour que le SP95 E10 contenant 10% d'éthanol ''bon pour la planète'' ne fasse pas disparaître entièrement l'ancien et ''bon'' SP95 (5%) qu'aiment nos chers (très très) moteurs.
C'est alors que paraît le document du 8 avril 2009 (09102 - SI-912-016 R2 - SI-914-019 R2) dont le contenu technique est approuvé conformément à la DOA n° EASA.21J.048.
Bizarrement, les recommandations évoluent de façon... écologiquement correcte. Ainsi, on peut y lire : ''...en plus de l'essence pour avions légers et le carburant automobile sans plomb (Mogas) les moteurs Rotax 912/914 sont maintenant approuvé pour l'utilisation avec le SP95 E10 (donc contenant 10% d'éthanol).
Les carburants contenant une proportion de mélange d'éthanol supérieure à 10 % n'ont pas été évalués, et ne sont dont pas recommandés...''.
Très professionnellement, le motoriste met en garde l'utilisateur contre d'éventuels problèmes qui pourraient être liés à l'emploi du SP95 E10, notamment sur le circuit de carburant (en amont du moteur), l'invitant à consulter (interroger) le constructeur de l'avion pour déterminer l'innocuité de cet usage.
Il est remarquable de voir comment la technologie répond favorablement à nos besoins politiques ou écologiques...

En attendant, le seul conseil sérieux est d'inviter les utilisateurs de SP95 E10 à purger fréquemment leur circuit de carburant, changer régulièrement les filtres, vider les décanteurs et nettoyer les cuves de carburateurs.

Durant les tests, on a détecté une légère élévation de la température des gaz d'échappement (EGT), mais dans une proportion acceptable.Attention à la propension qu'a ce carburant à absorber l'eau contenue dans l'humidité de l'air, il est conseillé de ne pas stocker d'essence plus de quelques semaines, de bien vider les filtres décanteurs et de purger les réservoirs.
Par ailleurs, il est également conseillé de bien veiller au respect des valeurs minimales des indices RON et AKI inscrites dans la documentation Rotax. L'attention est aussi attirée sur l'augmentation du risque de vapour-lock du carburant E10.

A utiliser de l'essence SP98
(ETBE à la place de l'éthanol qui ne présente pas les inconvénients de celui-ci)

voir l'article de Pierre Pouches

fleche g Contact