Tour de France ULM 2005 / Sobex

En Route Pour le Tour de France

de

Sobek - Flying Gator

Demain grand départ pour la grande aventure mon premier TOUR DE FRANCE tant attendu par mon chef pilote qui est aux anges, au 7ème ciel, enfin comme vous voulez et moi, pauvre Sobek, un peu anxieux de toutes ces pistes inconnues....

Mais je crois que l'on va se régaler de nouveaux amis avec tous ces pilotes et leurs ULMs, de vues aériennes sublîmes, bref, en prendre plein les yeux en chargeant notre mémoire de ce qui sera par la suite un super-souvenir.

je vous montre le circuit prévu :

affiche1_tour2005

TOUR 1er jour CHOLET

Eurofox au repos. Demain il commence ses photos du Tour :
img_2190

Après cela, il est temps de filer pour une autre queue, beaucoup plus longue, au bout de laquelle on ressort avec tampons, tickets-repas, log-book et tous nos papiers et assurances vérifiés.

Pour cette dixième édition du Tour de France ULM nous serons l'équipage n° 50, bien vite remplacé sur les ondes par "Flyin'Gator !"

img_2682
et la tente est montée : (elle le sera tous les soirs et à toute vitesse pour ne pas trop faire la queue aux camion-douches ensuite)

ça fait du monde aussi au sol...

Durant cette soirée, il nous est remis le symbole de la ville de Cholet que nous avons la charge et le devoir de porter durant le séjour et surtout de l'avoir le jour de notre retour :

*  Le mouchoir de Cholet

C'est au cours du concert annuel de l'Orphéon local, le dimanche 29 avril 1900, que le célèbre barde breton Théodore Botrel chanta pour la première fois sa composition : "Le Mouchoir Rouge de Cholet".

Sa chanson est basée sur un fait réel : en effet, le 17 octobre 1793, la grande bataille de Cholet oppose d'un côté d'Elbée, Bonchamps, La Rochejacquelein, Stofflet, de l'autre Beaupuy, Travot, Marceau, Kléber avec les Mayençais.

Henri de la Rochejacquelein porte à son chapeau, sur sa poitrine, et à son côté, trois mouchoirs blancs de Cholet, afin de mieux se faire reconnaître de ses hommes, mouchoirs qui le désignent tout aussi sûrement aux balles républicaines.

C'est cet acte de bravoure que Botrel à voulu immortaliser en l'attribuant, sans doute pour la rime, à Monsieur De Charette.

Un fabricant choletais avisé : Léon Maret, profite du succès extraordinaire de la chanson pour créer le mouchoir rouge de Cholet : le rouge veut symboliser le sang des Vendéens, le blanc, c'est pour perpétuer le souvenir de ces "Blancs", qui tinrent tête si longtemps aux "Bleus".

Léon Maret, industriel de Cholet, a alors l'idée de fabriquer puis d'envoyer au chanteur breton des mouchoirs qui pour la premičre fois sont tissés rouge sur blanc.
C'est le début d'une fantastique publicité pour l'industrie choletaise, mais aussi pour la ville connue désormais dans toute la France à travers ce symbole. Etoffe écarlate, sang et lin : le soulèvement vendéen et les filatures sont immortalisés par ce "petit mouchoir rouge" que Cholet arbore désormais comme emblème.

TOUR 1ère étape CHOLET/LA FLECHE/PLOERMEL

La journée type :

- réveil 6h30 direction petit déjeuner - pliage de la tente et apporter la malle au camion (avant 9h surtout)

- 8h briefing général (météo et instruction sur les étapes par le directeur des vols, Jack Krine)

- décollage vers 9h - pique nique du midi à l'étape intermédiaire - un briefing avant de redécoller vers l'étape du soir - faire la queue pour l'essence puis la douche - monter la tente - 19h briefing pour le lendemain - 20h30 faire la queue pour le repas et vite au dodo parce qu'il faut plier très tôt la tente et filer aux WC avant de faire la queue !

nous partons non s'en faire la queue pour en redécoller ...

nous survolons la Loire, quelque peu asséchée,

 

à La Flèche nous avons droit à une véritable haie de pendulaires.

Ah, les braves petits...

On aurait pu proposer La Flèche, puisqu'il y passe ! (il y a une stêle).

après notre pique nique, nous repartons

mais d'abord nous allons survoler les côtes bretonnes en commençant par la baie de Guérande et son sel parfumé

et même ...

en musique par le Bagad du coin.

la fin de la soirée se passera sur des airs

bretons si endiablés que la fête se terminera tard,

très tard dans la nuit pour un bon paquet de pilotes.

TOUR 2ème étape PLOERMEL/COURSEILLES/L'AIGLE

on tire, on pousse les machines vers la piste...

direction la Normandie ...

 

Dinard, Saint Malo ...

et sa légende

Légende de la naissance du Mont Saint Michel

Au début était un rocher de granite. Le "Mont-Tombe" resista à l'érosion durant des milliers d'années. Autour, une épaise forêt que l'on appelait -peut-être- la forêt de Scissy. Elle couvrait toute la baie jusqu'aux îles Chausey et s'étendait jusqu'à Brocéliande, forêt de Merlin l'enchanteur, de la fée Viviane et autre Korrigans ...

nous remontons le long de la côte normande ... vers Saint Germain ..

la pointe du Hoc ...

les trous d'obus du Débarquement n'ont pas été rebouchés.

Sous les dalles de béton d'un Blokhaus effondré on dit qu'il y a les dépouilles d'Allemands et d'Américains mêlées pour toujours...

et son immense cimetière américain ...
nous sommes attendus par un barbecue bien sympathique qui nous change des sandwichs et crudités que l'on nous remet chaque matin pour le repas du midi.
Vous voyez ? je vous disais "à deux pas de la Manche"
et son pont de Normandie
 

l'arrivée d'aujourd'hui est

l'AIGLE

.

pour une petite fête locale qui se terminera par un feu d'artifice ..

J'ai vraiment eu chaud !!!

TOUR 3ème étape L'AIGLE / MONDREVILLE / VICQ SUR NAHON

Départ de l'AIGLE pour une étape intermédiaire à MONDREVILLE, en Seine et Marne

accompagné de près, très près même de notre ami Eurofox qui prend lui aussi des photos ...mais de nous.
elle aussi par des grillades et une buvette très appréciée sous cette chaleur.

après avoir retrouvé notre jerrican parmi les autres ...

près pour redécoller Mr le directeur des Vols !!!

et comme étape finale de la journée l'aérodrome privé de

VICQ SUR NAHON - L'Echalier

avec son

gîte et ses chambres d'hôte

qui vous accueille toute l'année ...

TOUR 4ème étape VICQ S/ NAHON / USSEL / MILLAU

aujourd'hui direction USSEL.

Les craintes d'une perturbation nous obligent à décoller plus tôt ... donc lever 5h30.

 

Et la matinée, faute de pertubation retenue par la chaine des pyrénées c'est déroulée sans encombre jusqu'à Ussel ...

non ça c'est pas

un ULM !!!

alors c'est reparti ... par monts et vallées

Nous plantons les piquets de la tente avec beaucoup de difficultés dans un sol si dur que nous sommes obligés de les redresser plusieurs fois !

Et pourtant il nous faut assurer l'arrimage de la tente car notre pertubation s'accompagne d'orages et de violentes averses d'après notre météorologue. Et elle avait raison, notre météorologue, nous avons eu de la pluie toute la nuit sur une tente secouée comme un drapeau par les rafales de vent.

Dans le calme revenu du petit matin on constatera que si la pluie est entrée dans notre tente, imbibant quelques affaires, elle a aussi réussi à se faufiler sous la bâche de verrière de Sobek et on écopera un demi litre d'eau dans le fond de la cabine

et vu d'en dessous, dans la brume laissée par la pluie. 

puis visite des caves de Roquefort "Papillon" avec bien sûr une petite dégustation,

puis déroutement vers le centre de Millau pour un bon repas dans une brasserie.

mais non ce n'est ni la brasserie, ni le viaduc !!!!

très sympa :

des tableaux, des bijoux, des bibelots, des bonnes conserves du coin, du roquefort évidemment ...

mais demain nous repartons ..

TOUR 5ème étape MILLAU / BOIS DE LA PIERRE / AUCH

comme nous ! 

et y en a qui en profitent pour mettre à sécher ce qui a été trempé par l'orage !

et encore des lacs ...

mais c'est pas tout, on est pas rendu ...

décidons d'aller saluer le

Pic de Midi de Bigorre

et toujours des lacs, des vallées, des neiges (presques) éternelles ....

mais il faudrait peut-être en redescendre, de nos nuages ...

 

pour rejoindre notre étape finale AUCH.

Auch, le Parking.

TOUR 6ème étape AUCH/COUHE VERAC/CHOLET

attraper son meilleur ami qui ne boit pas d'alcool, et négocier très finement car sa copine veut la bouteille pour elle...et au bout d'une petite heure où je perds un repas au resto, je peux enfin savourer la victoire finale au retour de ma douche avec ma copine...

et voilà c'est la dernière étape du Tour. Un peu tristes, on repart pour CHOLET où cette merveilleuse semaine a commencé.

et toujours au-dessus des nuages ....

Puis nous redécollons pour Cholet où nous attendent les discours de clôture, un bon repas amélioré, une nuit sans le stress d'avoir à se lever tôt et le rangement de toutes nos affaires.

voilà c'est la fin on remballe tout dans la malle ...

et son pont ...

Nous revenons enchantés de ce Tour très bien encadré par la Fédé, tous les Bénévoles qui, en accomplissant un travail remarquable nous ont permis de visiter notre pays, d'y faire des rencontres touchantes et d'oublier pendant quelques jours la vie trépidante du restant de l'année.

Merci à vous, Messieurs, pour cette extraordinaire balade !

Contact Haut de Page